Accueil > Étrangers, Réformes en cours > Durcissement de ton envers la communauté des gens du voyage

Durcissement de ton envers la communauté des gens du voyage

La réaction du Chef de l’État aux récents événements qui se sont déroulé les 17 et 18 juillet dernier à Saint-Aignan (rappelons que des émeutes avaient éclaté après la mort d’un jeune tué par un gendarme) n’aura pas tardée… Ayant réuni autour de lui le Premier ministre et les ministres concernés, ce mercredi 28 juillet, sur la situation des gens du voyage et des Roms en France, le Président de la République a demandé au Gouvernement de prendre « toutes les mesures nécessaires » afin que « ces actes irresponsables soient sévèrement sanctionnés et qu’ils ne puissent jamais se reproduire ».

Le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux,  a aussitôt annoncé une série de mesures : démantèlement de la moitié des camps illicites d’ici à trois mois, reconduction quasi-immédiate des Roms vers la Roumanie ou la Bulgarie en cas d’atteintes aux biens ou de fraudes, échange de policiers entre la France et la Roumanie, envoi d’ inspecteurs du fisc pour contrôler la situation des habitants de certains camps, développement des aires d’accueil… Le ministre de l’Immigration, Éric Besson, et le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, devraient  se rendre prochainement en Roumanie « afin de négocier un renforcement de la coopération destinée à favoriser l’emploi et les projets de développement en faveur des populations Roms dans leur pays d’origine ». En toute hypothèse, une nouvelle réunion devrait se tenir fin octobre pour faire le point. 

Reste à savoir si la mise en œuvre concrète de ces diverses dispositions aura un impact sur l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen, prévue, en principe,  pour le mois de mars 2011.

Categories: Étrangers, Réformes en cours Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks