Le secret partagé

L’Association française de criminologie (AFC) organise un débat sur le secret partagé le 3 février prochain avec le Pr Christian HERVE, Professeur de médecine légale, directeur du laboratoire d’éthique et de médecine légale, Paris V et Monsieur Alexandre LITZLER, Doctorant Paris Ouest Paris La Défense, membre du C.D.P.C. Centre de Droit Pénal et de Criminologie.

Le secret construit nos pratiques, définissant des champs d’activité et de compétence, garantissant à la personne soignée et placée sous main de justice une confidentialité sans laquelle aucun travail authentique ne peut s’opérer. A l’inverse, tous les praticiens du soin, de l’éducation comme de la justice le savent : le secret absolu entre les personnes de confiance, qu’elles exercent ou non un mandat de la même nature, peut générer des catastrophes ou tout simplement bloquer une évolution positive. Les pratiques nous invitent à des échanges. Dans quelle mesure sont-elles compatibles avec le secret professionnel ? Que pouvons-nous échanger sans porter atteinte aux identités professionnelles, et sans entrainer le sujet dans la confusion ou l’illusion ? Pourquoi devrions-nous évoluer sur ce thème ?

 Le sujet n’est pas nouveau. Mais en ces temps où les appels se multiplient à la diffusion générale des informations sur les personnes au nom de leur dangerosité, il nous a paru opportun de revisiter la question avec deux experts, l’un juriste, l’autre médecin et spécialiste de l’Ethique.

Vendredi 3 février 2012 de 18 h à 21 h, CeRIAVSIF, 123 rue de Reuilly, 75012 Paris, métro Daumesnil, entrée dans la contre allée. 

Entrée libre mais il faut s’inscrire au préalable en adressant un mail à  s.bl.ceriavsif@gmail.com

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks