Accueil > À lire, Divers, Presse et communication > Les faits divers dans les JT

Les faits divers dans les JT

Si, comme moi, la simple lecture du titre de cette enquête de l’Institut national de l’audiovisuel vous fait déjà grimacer, pressentant ce que vous allez y trouver, vous avez plus que raison. Découvrant (avec beaucoup, beaucoup de retard), cette publication : le baromètre thématique des journaux télévisés, INAstat n° 30, daté de juin 2013 au détour du colloque d’ouverture des Journées Nationales Prisons 2014, mes craintes sont confirmées dès la première phrase : « De 1191 sujets en 2003 à 2062 sujets en 2012, la rubrique faits divers enregistre une augmentation quasi constante sur la période, passant en 10 ans, de 3,6 à 6,1 % de l’offre globale d’information, soit en moyenne de trois à cinq faits divers par jour ». Des replis sont enregistrés les années de grandes catastrophes naturelles (ex. 2005 avec le tsunami en Asie et le cyclone Katrina aux Etats-Unis), et des pics les années de… tueries comme 2012 avec l’affaire de Chevaline et des fusillades en cascades aux USA. Sans surprise, l’étude note de fortes disparités entre les chaînes, Arte se distinguant par « une constante faiblesse du nombre de faits divers dans son offre » (28 à 52 sujets/an), M6 enregistrant la plus forte progression (point culminant en 2011 avec 538 sujets). Les autres grandes chaînes, à l’exception de Canal + affichent sur la décennie une « tendance forte à la hausse ».

Les faits divers occupent la septième place des rubriques, après les sujets de société, l’information internationale, la politique, l’économie, le sport. La typologie des sujets traités met encore en évidence que ce sont les atteintes aux personnes (3 sujets par jour), et en particulier aux enfants (presque 2 sujets par jour en 2012), qui alimentent la rubrique.

Courage, donc, à tous ceux qui tentent chaque jour d’expliquer et de démontrer que l’enfermement n’est que rarement la réponse adaptée à la délinquance (0 sujet en 2012).

Maud Léna

Categories: À lire, Divers, Presse et communication Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks