Accueil > Libertés et droits fondamentaux > Centre psychothérapique de l’Ain : les recommandations en urgence d’Adeline Hazan

Centre psychothérapique de l’Ain : les recommandations en urgence d’Adeline Hazan

Le 16 Mars dernier, la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) a présenté sa recommandation en urgence émise à propos du centre psychothérapique de l’Ain (Bourg-en-Bresse). Il a notamment été question des trop nombreuses atteintes aux droits fondamentaux constatées par Adeline Hazan à l’occasion de la visite de cet établissement.

 En effet, celle-ci a pu relever des violations qui n’avaient jamais été constatées depuis la création du CGLPL à ce niveau : l’ensemble des unités du centre sont fermées y compris pour les patients libres avec une restriction importante de leur liberté d’aller et de venir, recours extrêmement fréquent à la contention physique, patients enfermés nuit et jour, chambres d’isolement dépourvues de bouton d’appel, certains patients attachés 23 heures par jour depuis plusieurs mois, etc.

 En réaction à cette situation catastrophique, la CGLPL a pris – pour la première fois depuis son existence en ce qui concerne un établissement de soin – une recommandation en urgence visant à interdire le placement systématique de patients en contention et à l’isolement. Un plan d’action est également attendu très prochainement.

Depuis la nomination de Mme Hazan, 40% des établissements psychiatriques ont été visités, conformément au souhait formulé par cette dernière qui veut en faire la priorité de son mandat.

 

M. Gharbi

 

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks